Fénix

Histoire dépliée , livre émancipé

 

"Fénix" est une création en cours  qui s'articule autour du théâtre de papier et d'une seule et même histoire: Fénix.

 C'est un projet en 4 actes  :

* un spectacle de 20 mn en théâtre de papier

* une exposition interactive du "making-of" avec manipulation  "d'images à  systèmes".

* des ateliers sur les  images animées

* un livre pop-up présenté à l'édition

 

 

Le Spectacle

 

Une femme d'entre deux guerres déploie son carton à dessin et déplie l'aventure de Fénix, cheval de bois rêveur. En filigrane, apparaît une histoire d'amour abîmée par la guerre, mais renaissante.

 

Forme poétique légère comme une feuille volante. Théâtre de chambre à partir de 6 ans. Autonomie technique. Jauge max: 20. Durée: 20mn.

L'exposition

 

Créer n'est qu'une affaire de choix. Avant l’œuvre, il y a les esquisses , les essais, la maquettes. Comment fait-on "voler" en théâtre de papier? et "naviguer" ? Par des dessins, des pop-up, des images animées, découvrons et manipulons les origines de Fénix.

 

Exposition autonome qui retrace le "making-of" du spectacle, l'histoire du livre à système et du théâtre du papier. Interactivité par des manipulations d'images, thaumatropes...

 

 

Les ateliers

 

En complémentarité avec le spectacle et l'exposition, je propose de mettre la main à la pâte. Construction d'abord d'images et de systèmes. Manipulation, ensuite, pour les rendre vivants, les interpréter. Ainsi se mêlent arts graphiques et spectacle vivant.

 

Ateliers de 1h30 à 2h30, jauge: 12 personnes max, à partir de 6 ans.

Le livre carrousel

 

Un livre objet sera présenté à l'édition . Petit théâtre de papier, le lecteur , placé derrière le livre le lit et l'anime à la manière d'un kamishibaï. Les décors se déploient et les personnages sont indépendants, sur languettes ou supports. Véritable pièce de théâtre miniature,  avec dialogues et didascalies.


 

Synopsis

Fénix est un cheval de manège.

Celui qui est tout en haut, avec les oiseaux.

Il tourne en rond toute la journée sans qu'aucun enfant ne monte sur son dos.

Il s'ennuie...

Heureusement,autour de lui  volent les mouettes de passage. 

... Fénix rêve de voyage.

Un jour, ou plutôt une nuit, de lourds avions prédateurs s'invitent à la causerie. Au nom de la guerre, ils réduisent la ville en miettes.

Les oiseaux retrouvent Fénix en mille morceaux et décident de le sauver.

Ainsi, grâce à ses amis et à une curieuse rencontre, notre cheval de bois va renaître de ses cendres pour s'envoler au delà des mers.

 

 

 

 

Note d'intention

L'histoire de Fénix m'est apparue en étant médiatrice sur une magnifique exposition sur les animaux de manège, à Fontevraud, il y a une dizaine d'années.

Le fait de passer tout ce temps avec ces rescapés des temps modernes m'a donné envie d'écrire une histoire. Ils étaient d'un autre temps, ils avaient eu leurs heures de gloire...La magie et les couleurs des manèges, si gais, si vivants.

Et puis vient la guerre. La guerre qui détruit tout, les villes comme les vies ,est un sujet qui me tenaille depuis mes années passées à Brest. Puis Lorient, Saint-Nazaire, Caen, Nantes...

Comment peut-on revivre après des bombardements? Comment se reconstruire , à partir de misérables cendres ?

"Fénix" m'apparaissait être une nom de circonstances, avec un "F", comme " Félix". Dans cette histoire, il y a  destruction puis renaissance de plusieurs éléments: le cheval de bois, la ville et ses habitants, le grand monsieur ancien soldat, revenu de la guerre muet (l'amoureux de la narratrice dans le spectacle).

 

L'épopée du cheval de bois nous raconte nos rêves, nos désillusions, notre fragilité, notre force , mais surtout notre capacité à surmonter les épreuves. 

C'est aussi avant tout une histoire d'amitié et d'amour. De celle qui nous rappelle qui on est lorsque tout est perdu. De celle qui nous met en joie et nous fait croire à nos rêves. Ces rêves qui rendent la vie moins absurde et nous font tenir quoi qu'il advienne.

 

La forme

Le livre carrousel et sa forme particulière répond exactement à l'univers des manèges. D'autant plus que le pop-up appartient lui aussi à l'univers de l'enfance par l'effet magique qu'il provoque en nous.

Le papier permet un traitement fragile et poétique. Les collages me rappellent les cahiers de chansons ou les cahiers de recettes de mes grand-parents, qui me racontaient la guerre.  Le dessin permet l'imaginaire infini.

La préciosité du théâtre de papier et son format appelle à l'intimité , au cocon chaleureux.

 

Equipe

Ecriture et design papier :  Anne Merceron

Illustrations:  Marie-Laure Legras et Anne Merceron

Comédienne: Anne Merceron

Regard extérieur:  Stéphanie Zanlorenzi

Etudes et maquettes